L’aménagement de votre jardin

0
24

Ça y est, vous avez votre jardin d’agrément, les oiseux chantent, les fleurs et le gazon poussent, reste à aménager l’ensemble!

L’agencement de votre jardin soulève la question très subjective de l’esthétisme. Vous allez donc devoir établir un plan d’aménagement qui vous ressemble, en évitant l’écueil du « too much ». L’équilibre doit être le maître mot en la matière. Équilibre des espaces d’abord. Vous vous devez de laisser des espaces vierges, gazonnés par exemple. Des parterres de fleurs seront tout à fait à propos pour émailler ces ensembles. Pour délimiter ces espaces, plusieurs alternatives s’offrent à vous. Des allées linéaires, ou serpentant au gré des arbustes donneront une impression de profondeur. En terre battue, gravillonnées ou même goudronnées, les allées vous permettront de profiter de ballades bucoliques en toutes saisons, bravant les frimas de l’hiver, et vous jouant des averses passagères. Vous pourrez les border de roches basaltiques, par exemple, ou pourquoi pas de lampes phosphorescentes.

Alimentées par l’énergie solaire le jour, elles guideront vos pas à la nuit tombée. (On en trouve à des prix tout à fait abordables). Plus classique pour border vos espaces verts, la haie de thuyas, ou de résineux du même acabit. Pas forcément très gaie, elle a le double avantage de ne requérir qu’un entretien somme toute limité, mais également d’offrir une isolation phonique non négligeable. Ce qui peut être particulièrement appréciable dans un environnement urbain, ou à proximité d’une voie de circulation. Mais une haie n’est pas forcément morne et uniforme. Une alternance d’arbustes, établie par vos soins ou avec l’aide d’un paysagiste, peut être du meilleur effet. Cette possibilité de la haie composée demande du temps, et exige soins et attention. Cependant vos efforts seront largement récompensés : votre haie va « vivre » en toutes saisons, de par le caractère intrinsèque de chaque arbuste entrant dans la composition: certains préféreront la belle saison pour s’épanouir, d’autres se montreront sous leurs meilleurs jours pendant les hivers rigoureux. Soyez sûrs que votre haie fera l’admiration de vos hôtes! Les murets représentent une autre possibilité de bordure.

En pierre de taille, ou en béton, selon le budget alloué, ils donneront une touche rustique à l’ensemble. Reste la dernière possibilité du grillage. Peu esthétique, cette protection peut cependant se révéler très utile à la campagne pour éviter aux nuisibles de venir mettre à bas tous les efforts entrepris. La présence d’eau, sous la forme d’un ruisseau, artificiel ou pas, renforcera l’impression de quiétude. A ce propos, l’installation de nichoirs à oiseaux entretiendra le sentiment d’apaisement. Et si vous nourrissez un tant soit peu moineaux et rouges-gorges pendant l’hiver, ils sauront vous le rendre en gazouillis à l’arrivée du printemps! En alternance avec ces espaces « vides », proposez des endroits « habités ». Fontaines, pergolas, mini serres doivent s’inscrire naturellement dans l’espace. Pour le côté plus pratique, une cabane de jardin abritera avantageusement vos outils et accessoires. Que vous choisissiez le bois ou les panneaux métalliques, osez la couleur! La bicoque pas très amène deviendra en 3 coups de pinceaux une petite cabane romantique! N’oubliez pas de pourvoir votre microcosme jardinier de sources de lumière. Les éclairages sont bien sûr important d’un point de vue strictement pratique, mais le côté esthétique est également important: ce sont eux qui vont animer votre jardin à la nuit tombée. Enfin, pour donner des proportions et de la profondeur à votre jardin, vous pouvez aménager de petites terrasses…et des escaliers de deux ou trois marches, en pierre ou en bois. La présence d’arbres, fruitiers par exemple, complétera l’ensemble. Ne manquera que la touche finale: pourquoi pas un banc à l’ombre de l’une de vos plantations?!

LAISSER UN COMMENTAIRE