Les arbres du jardin : Quel arbre pour mon jardin ?

0
19

Tous les ans on a envie de planter quelque chose dans son jardin. Chaque plantation procure une grande satisfaction, mais la plus grande est probablement celle des arbres car on est impatient de les voir devenir grand. Au fur et à mesure des années, leur croissance créée une ambiance particulière sur le jardin, comme une protection, une sérénité grâce à leur port, leur feuillage, leur floraison,…

Grâce à leurs lignes verticales et horizontales, les arbres prennent de la place dans un jardin, ils favorisent un climat de maturité. On choisit un arbre pour son feuillage, sa floraison, sa silhouette ou pour un emploi précis, par exemple celui de brise vue ou de producteur de fruits.

Comme les arbres vivent de nombreuses années et qu’ils deviennent très grands, il est important de choisir le bon arbre pour le bon endroit dès sa plantation. …Dans un petit jardin en pleine banlieue, on ne plante pas un platane…

Les jardins actuels sont souvent petits, et tout le travail d’entretien est effectué par le propriétaire. Une fois plantés, les arbres demandent peu de soins. Les premières années une taille de formation, un apport d’engrais et un arrosage régulier sont nécessaire.

Si on doit planter qu’un seul sujet dans une pelouse, au fond d’une large bordure ou près d’une clôture, étudier attentivement les avantages et inconvénients du choix. Se souvenir que les très vives couleurs d’automne sur le feuillage n’apparaissent qu’environ un mois par an, que la plupart des arbres sont caducs, que la floraison printanières est courte,…

Il est important de connaître la hauteur et le diamètre à l’âge adulte d’un arbre avant de faire son choix.

En règle générale, il n’est pas conseillé de planter les arbres près de la maison. Non seulement parce que les racines peuvent causer des dommages aux fondations et tuyauteries, mais le feuillage peut aussi priver la maison de lumière et apporter de l’humidité. Dans les petits jardins, ne planter que les arbres « mini » à développement lent comme l’arbre de Judée ou le catalpa nain.
La taille des arbres doit rester en harmonie avec la maison et son jardin. … Un grand arbre ou un sujet à port étalé sur une petite pelouse devant la maison n’est plus en proportion…

Dans les grands jardins ou parcs, une plantation en groupe peut être possible et produira un effet différent, un effet de masse. Vous pouvez planter plusieurs sujets identiques pour créer une ambiance « forêt » ou plusieurs espèces différentes afin de créer une ambiance « parc ».

  • Prévoir leur développement

L’espacement entre les arbres varie selon la variété et l’effet que l’on veut créer (ambiance parc, foret, solitaire, alignement,…) mais, en règle générale, l’espacement entre deux sujets doit être égal à l’étalement complet éventuel des deux sujets.

… Si vous plantez 2 arbres qui auront un diamètre de feuillage de 6m à l’âge adulte, il faudrait que les 2 arbres soient plantés à minimum 6m d’écart.

Si on veut créer une ambiance « forêt » les arbres peuvent être plantés plus près. Pour créer un écran, brise vent ou brise vue, il est important de choisir des arbres en forme colonnaire ou conique avec peu de tronc, comme les peupliers, les cyprès, …

Un jardinier avisé vérifiera le développement de ses arbres bien installés une fois par an et apportera les premières années les tailles de formation et les engrais nécessaires.

Une fois l’arbre adulte, il est peut être nécessaire d’appeler un spécialiste, afin
d’élaguer, d’abattre ou de lutter contre des maladies des arbres très hauts, car il possède et la connaissance, et l’équipement nécessaire pour effectuer ces interventions parfois dangereuses.

  • Le propriétaire et la loi

On doit respecter certaines règles légales au sujet de la plantation des arbres en jardin privé. Les vieux sujets plantés depuis plus de 30 ans peuvent bénéficier d’un droit de prescription ou même d’un classement qui en interdit l’abattage ou la taille.
Ces servitudes ne figurent pas forcément sur l’acte de vente de la maison, et l’acheteur éventuel devra se renseigner à la mairie pour connaître les dispositions exactes avant de s’engager à l’achat.
Le propriétaire peut être tenu responsable de tout dégât causé dans le voisinage par les branches ou les racines qui dépassent les limites de la propriété. On peut aussi l’obliger à payer des dommages pour toute récolte détruite chez le voisin par suite d’un traitement.
Aussi, on évitera les ennuis causés par les racines tant sur sa propriété que sur celle du voisin en plantant des arbres loin des murs et bâtiments.
La distance sur laquelle une racine peut s’étaler est sensiblement égale à la hauteur éventuelle de l’arbre.
Les arbres qui ont envahi dangereusement le terrain voisin ou les chemins publics engagent la responsabilité du propriétaire.
On peut forcer celui-ci à tailler l’arbre correctement ou à abattre tout arbre présentant un danger potentiel.
Si les dégâts sont déjà faits, on peut exiger une compensation financière. C’est aussi un cas d’infraction que de laisser des arbres au feuillage toxique, comme l’if, surplomber le voisinage, surtout si c’est une pâture.
Un propriétaire ou un locataire est autorisé à couper les racines envahissantes à ras de son terrain sans demander la permission du propriétaire de la plante. Par contre, les branches qui dépassent la limite ne doivent être coupées que par le propriétaire de l’arbre.
En France, les arbres doivent être légalement plantés à 2m au moins de la limite de la propriété lorsque leur hauteur dépasse les 2m.

Les sujets maintenus par la taille à une hauteur inférieure à 2m peuvent être plantés à 50cm de cette limite. … Attention ceci n’est jamais le cas chez un arbre, mais uniquement chez un arbuste…

LAISSER UN COMMENTAIRE